CLOSING PARTY : Samedi 1er Octobre 2016 / Pop Plage & Moon

Chaque année, la soirée de closing du High Five festival pousse les murs du Pop Plage pour s’étendre jusqu’au Moon avec sa terrasse et sa partie club avec le bar et le dancefloor qui vont avec. Le combo est parfait et nous permet de vous proposer une soirée avec plus de places car plus on est de fous, plus on fait la fête. Pour vous poser le décor voilà le principe de la soirée : 1 adresse, 5 artistes, 580 m², 2 lieux, 2 ambiances, 2 bonnes raisons (et tellement plus) de vous coucher tard et avec le sourire. Alors oui, il faut toujours prendre son mal en patience pour rentrer car vous êtes chaque année nombreux et nombreuses, mais si vous arrivez en avance et qu’en plus vous avez acheté votre place avant sur internet, (avant minuit), vous allez rentrer comme dans du beurre. Le restant de l’année, on ne sort pas en boite aussi tôt, mais le High Five c’est une fois par an et c’est une soirée à part. En plus, le club nous laisse chaque année carte blanche sur les artistes et ça nous permet de vous proposer des DJ que vous ne voyez pas habituellement à Annecy. 

closing-web

Du côté du Pop Plage
C’est notre cher Martin aka OT Mind qui va ouvrir les hostilités. Si Martin a ambiancé à ses débuts plus d’une des bonnes soirées « Collective » sur Annecy, depuis son amour de la musique a fait du chemin. Le label « Papa Maman » l’a pris sous son aile et ça a clairement fait décoller sa carrière musicale. De la scène du Reperkusound à la Tempel O.T Mind à eu l’occasion d’ouvrir des scènes pour des artistes comme : Green Velvet, Roman Poncet, Randomer, Francois X… Ses sets sont toujours une belle balade rythmée d’une techno obscure et enivrante. 

Depuis le début des années 90, il est un des plus élégants – mais aussi un des plus discrets – représentant de l’électro made in France. Originaire de Grenoble et fortement influencé par l’avant-garde techno (de l’électro conceptuelle de Krafwerk à la puissance de frappe de l’EBM en passant par le kitch de l’italo-disco ou la mélancolie de la cold-wave), THE HACKER – en pionnier – a su transposer très vite, via les raves et le hardcore au départ, ses influences fantasmées à l’excitation et l’énergie portée par la techno de Detroit. En imposant sa patte sur le dancefloor, il fait aussi d’une pierre deux coups : mettre Grenoble sur la carte de l’explosion de la french touch (avec sa bande de copains Kiko, Oxia et son label Goodlife) et s’imposer comme un des plus beaux fleurons d’une techno pure et racée dans le monde. Quand il remixe Gesaffelstein ça sonne bien et ça cumule 2,9 millions de vues sur Youtube. The Hacker c’est un crack et ça l’on est bien content de vous le proposer à l’affiche de cette closing party très électronique.

On a l’habitude de dire : « honneur aux dames », mais l’honneur c’est Louisahhh qui nous le fait en venant montre le bout de son talent au Pop Plage. Elevée dans un cadre où la musique est omniprésente, Louisahhh!!! (Louisa Pillot) commence à chanter et à jouer de différents instruments très jeune, bien avant de se découvrir une passion pour le DJing. A l’âge de 17 ans, s’incrustant dans les clubs branchés à l’aide d’une fausse carte d’identité, Louisahhh!!! (nom choisi comme cri de guerre et rugissement de plaisir) découvre la House et la Techno new-yorkaises. Prenant racine dans ces mouvements et influences bourgeonnants dans les années 90, le style de Louisahhh est empreint d’une certaine subtilité, dualité qu’elle décrit comme « hard but deep, tough but tender ». En 2006, elle quitte New-York pour Los Angeles et crée le duo orienté house NYCPARTYINFO avec Stevie B avec qui elle sort quelques EPs sur Throne of Blood, Nurvous et plus récemment Young Adults (le sous-label de Friends Of Friends). Toutefois, c’est en collaborant avec Danny Daze sur le hit « Your Everything » que les talents de chanteuse de Louisahhh!!! sont révélés au grand jour.  C’est une deuxième rencontre qui va venir marquer un tournant dans la carrière de Louisahhh!!! Figure de proue du label Bromance Records, Brodinski l’invite à poser sa voix sur deux morceaux, « Let The Beat Control Your Body » et « Nobody Rules The Streets », hymnes techno très vite adoptés par les publics du monde entier. Dimanche vous avez notre autorisation pour faire la grasse mat’.

Du côté du Moon
Kosme programmé au High Five c’est une première et une première qui fait plaisir. Avec une énergie exceptionnelle, un caractère unique, Kosme partage avec brio ses amours pour la house et la techno. Ses sets éclectiques, influencés par une grosse culture musicale sont plein de passion et dotés d’un groove contagieux. Kosme paye pas de mine, mais ce mec c’est une bombe et vous n’allez pas tarder à partager notre avis. En 2013 il explose à la face du monde enchainant : live dans des clubs underground de Berlin, mix sur des festivals prestigieux et tournés partout en Europe. Malgré le succès de sa carrière à l’international, il reste profondément attaché à sa ville natale, où il a lancé avec succès les nuits Cosmic Adventure au club « Le Sucre ». Lieu branchouille à Lyon, Le Sucre est un lieu culturel, situé sur le toit de la Sucrière à Lyon où Kosme détient le grade de DJ résident au même titre que Laurent Garnier et Agoria. Le savoir à Annecy nous enchante, Kosme au High Five, c’est le signe d’une bonne soirée.

Après Kosme, c’est Ohes qui va rythmer la scène du Moon. Vous risquez de vous coucher tard, car Ohes est artiste qui a le sens du rythme. Il va vous livrer un live avec son synthé analogique, pour vous faire bouger sur de la House aux sonorités cosmiques.

sam

Je réserve ma place pour cette soirée

Share.